Jour 8 / Day 8

Posted on Updated on

Today, Florence lets Tiffany write the blog entry.
Aujourd’hui Florence laisse la parole à Tiffany.

Today is day eight of our fourteen day Mars simulation in the Utah desert at MDRS, and it has been decided that today will be a day off… Or at least kind of a rest day…

Aujourd’hui, c’est le 8ème jour de notre simulation de 14 jours sur Mars dans le désert de l’Utah à MDRS et on a décidé qu’aujourd’hui ça serait notre journée de congé… Ou tout du moins une sorte de journée de repos…

The crew woke up to Stellar, by Incubus (an awesome choice might I add… and yes it was my day to pick the song) although most of the crew was already up and moving by the 9AM late start.

L’équipe s’est réveillée avec “Stellar” de Incubus (un excellent choix si je puis me permettre… eh oui c’était à moi de décider de la chanson du jour) bien que presque toute l’équipe était déjà debout et active au moment du démarrage tardif de 9h00.

The night before had been Lucie’s birthday and the crew had stayed up later than normal star gazing and celebrating. It had been decided that the crew would be able to sleep in until 9:00AM on Saturday and Sunday to make it more of a weekend.

La nuit précédente, nous avons célébré l’anniversaire de Lucie et l’équipe est restée éveillée plus tard que la normale, à observer le ciel nocturne et à célébrer ses 29 ans. Nous avions décidé que l’équipe pourrait dormir jusqu’à 9h00 samedi et dimanche pour que cela ressemble plus à un weekend.

Louise and I were on the Sunday morning breakfast team, or should I say Louise made breakfast with an American assistant available to help burn the hash browns and put bacon into the microwave (my style cooking, microwave). Breakfast was crepes (yum!), eggs, bacon, hash browns, and some left over rice pudding (also YUMMY!). After we had eaten the crew had an impromptu meeting and Lucie let us know we had a day off….. haha the joke is on us…. Immediately after this she then gave us the list of outstanding chores and activities, so it is a typical day off filled with housekeeping chores and catching up on delinquent projects, no cartoons and crossword puzzles for us.

Louise et moi étions de corvée pour préparer le petit-déjeuner du dimanche, ou plutôt devrais-je dire Louise a préparé le petit déjeuner avec une assistante américaine prête à aider pour brûler le paillasson de pommes de terre et mettre le bacon au micro-onde (mon style de cuisine, ça, le micro-onde). Le petit-déjeuner était composé de crêpes (miam !), d’oeufs brouillés, de bacon, de paillasson de pommes de terre et de reste de riz au lait de la veille (MIAM aussi). Après avoir mangé, nous avons eu une réunion imprévue et Lucie nous a dit qu’on avait une journée de repos… Haha la blague est pour nous… Immédiatement après ça, elle nous a donné une liste de corvées et activités à réaliser, donc une journée de repos typique remplie de tâches ménagères et de rattrapage sur d’autres projets – pas de dessins animés ni de mots croisés pour nous.

Within our day off activity list is to examine the EVA life support packs that have been behaving less than optimally, a “quick” top down cleaning (meaning that three people should sweep, vacuum, and wipe down everything in the habitat it tends to get dusty quick even with the muddy conditions), and catching up on a few experiments that have fallen behind (yikes, this of course includes my own dust study).
Gotta love days off in a Martian habitat!!!

Parmi notre liste d’activités de notre journée off il y avait : examiner les systèmes de support-vie des combinaisons spatiales qui se sont comportés de manière sous-optimale, un “rapide” nettoyage de toute la base (c’est-à-dire que trois personnes étaient en charge de balayer, aspirer, passer la serpillère et laver toutes les surfaces de la base car la poussière s’accumule facilement même avec des conditions de boue à l’extérieur) et se remettre à des expériences un peu laissées de côté ces derniers temps (oups, bien sûr cela inclut ma propre étude sur la poussière). Vous allez adorer les journées “off” dans un habitat martien !!!

When it is only you and the fun “Martian” landscape it is important to maintain all of the systems and a day off allows us to work on projects and chores we had previously been putting off. (Yep it is a true Martian day off, the day is not our routine work, but has all of the work we have been avoiding). Personally I hope to finalize the new protocol for my dust study, which had some unexpected operational issues.

Lorsqu’il n’y a que vous-même et le très “fun” paysage “martien”, c’est important de maintenir tous les sytèmes en bon état de fonctionnement et une journée de repos nous permet de travailler sur des projets et des corvées que nous avions repoussées précédemment. (Ouep, c’est une vraie journée de repos sur Mars, la journée ne suit pas notre routine type de travail mais est composée de tout le travail que nous avions mis de côté). Personnellement j’espère pouvoir finaliser le protocole de mon étude sur la poussière, qui a rencontré quelques problèmes opérationnels inattendus.

The official “day off” started after breakfast with testing EVA pack number 3 which seems to be losing power early during EVA. To test this I decided to do a complex complicated series of tests….. also known as turning the EVA pack on until it dies. This will tell me if the issue is battery related or if we should delve deeper into the mysteries of the MDRS EVA packs. Pack 6 (my personal nemesis, that I will vanquish with my super power of duct tape and impromptu repair skills ) was having some fogging issues and on closer inspection the pack seems to be leaking air, after applying some minor patches (duct tape/cloth) images were taken to inquire with mission support regarding the possibility of applying a more permanent solution (standing by….still standing by….).

La journée de repos a officiellement commencé après le petit-déjeuner avec le test du système de ventilation de la combinaison numéro 3 qui semblait perdre de la puissance très tôt pendant les EVAs. Pour tester ça, j’ai décidé de faire une série de tests complexes… consistant à mettre en route le système de ventilation jusqu’à ce qu’il s’arrête. Cela me permettra de dire si le problème est lié à la batterie ou bien si nous devons chercher plus profondément la source du problème dans les mystères des systèmes support-vie des combinaisons de MDRS. Le système numéro 6 (ma Némésis personnelle que je vais vaincre avec mes super pouvoirs de scotch et compétences de bricolage inattendues <insérer rire démoniaque>) avait des problèmes de buée sur la visière du casque et après une inspection plus approfondie, il semblerait qu’il y ait des fuites d’air dans le système. Après avoir mis en oeuvre des réparations mineures (scotch, Sopalin), on a pris des photos et on les a envoyées à Mission Support pour savoir si nous pouvons mettre en oeuvre des réparations plus permanentes (on attend… on attend toujours…)

I found working on these suits very reminiscent of my time in other analog studies and greatly enjoyed examining the suits and looking for potential solutions. There is something therapeutic in focusing on only one issue at a time and afterwards I found my head clear and relaxed.

Travailler sur ces combinaisons m’a amené beaucoup de souvenirs de mes missions analogues précédentes et j’ai beaucoup aimé examiner ces combinaisons et chercher des solutions à leurs problèmes. Il y a quelque chose de thérapeutique à se concentrer sur un seul problème à la fois. Après ça, mon esprit était clair et reposé.

After this it was off to conquer my dust study. With some disappointment I decided that to complete the study I would focus on three out of the twelve possible mitigations. I am hoping to collect 12 control samples and 12 operational samples (HOPE… included an intricate Martian dust dance to banish the mud which currently surrounds the entire Utah/Martian desert around the Hab).

Après ça, j’étais prête à attaquer mon étude sur la poussière. Non sans déception, j’ai décidé que pour pouvoir mener cette étude à bien il me faudrait me concentrer sur trois des douze solutions d’atténuation initialement prévues. J’espère pouvoir collecter 12 échantillons de contrôle et 12 échantillons en environnement opérationnel (J’ESPERE… ce qui implique une danse martienne invocatrice de la poussière pour enlever toute la boue qui entoure en ce moment même tout le désert martien/de l’Utah autour de notre base).

Magically a left over lunch appeared on the table giving my day off a good break. The lunch included chocolate cake from Lucie’s birthday yesterday. I was so excited to celebrate Lucie’s b-day; that makes two Mars birthdays celebrated with her in Mar’s simulations. Last year, we celebrated my birthday at the Hawaii Space Exploration Analog and Simulation (HI-SEAS) and this year her birthday at MDRS. I like this tradition!!

De manière magique, un déjeuner de restes est apparu sur la table, ce qui a fait une pause dans ma journée de repos. Le gâteau au chaocolat préparé pour l’anniversaire de Lucie faisait partie du déjeuner. J’étais vraiment enthousiaste à l’idée de célébrer son anniversaire ; cela fait deux anniversaires martiens célébrés avec elle lors de simulations martiennes. L’an dernier, nous avons célébré mon anniversaire à Hawaii Space Exploration Analog and Simulation (HI-SEAS) et cette année, c’est son anniversaire à MDRS. J’aime cette tradition !!!

After lunch back to my day off…time to cut up 5inx5in squares of cloth for my dust study. These will be attached to the suits during EVAs to collect dust for analysis and eventually to test mitigations. Three hours later I have 36 little cloths (VICTORY!!!). Lucie and Duarte performed an engineering check EVA to ensure our water and external systems were functioning, with the recent rain the external power plugs seem to be off line and if they do not function tomorrow we will need to figure out a way to pump water into our system for use without the electrical pump…. But that is a problem for tomorrow.

Après le déjeuner, je suis retournée à ma journée de repos… C’était le moment pour moi de couper des carrés de tissus en 5 inch par 5 inch pour mon étude sur la poussière. Ils vont être attachés aux combinaisons pendant les EVAs pour recueillir de la poussière qui sera analysée et finalement pour tester les solutions d’atténuation. Trois heures plus tard, j’avais 36 petits bouts de tissus (VICTOIRE!). Lucie et Duarte ont fait un EVA pour vérifier notre niveau d’eau et les systèmes à l’extérieur. Avec les pluies récentes, les prises électriques à l’extérieur semblent ne pas fonctionner ; et si elles ne fonctionnent toujours pas demain, nous devrons trouver un moyen de pomper l’eau dans notre système sans utiliser la pompe… Mais c’est un problème pour demain.

After this the crew decided to complete some sport, poor Flo was trapped in her room working on our mid-mission video, but the rest of us tried a P90 Kempo exercise video. This proved to be hilarious; I wish we had video, five people in a tight space throwing kicks and punches into the air inches from one another…. I have no idea how no one became injured I am sure it looked like a mass fight with the worst fighters in the world.

Après ça, l’équipe a décidé de faire un peu de sport, pendant que la pauvre Flo était enfermée dans sa chambre en train de faire le montage de la vidéo de notre première semaine ici, mais le reste a essayé une vidéo de sport du programme P90X. C’était très drôle; j’aurais aimé avoir eu une caméra : cinq personnes dans un espace confiné lançant des coups de pieds et des coups de poings dans l’air à seulement quelques centimètres les uns des autres… Je n’ai aucune idée comment aucun de nous ne s’est blessé mais je suis sûre que ça ressemblait à une bataille de groupe avec les pires combattants du monde.

Post workout Louise and Nuno went to observe the transit of Jupiter’s moons across the face of Jupiter!!!! (Umm, in case you are wondering…. This is bad ass. Jupiter is 4.35 Astronomical Units away and we are watching Jupiter’s moons cast a shadow on the Jupiter surface from our tiny observatory).

Après la session de sport, Louise et Nuno sont allés observer le transit des lunes de Jupiter devant Jupiter ! (Au cas où vous seriez en train de douter… c’est vraiment cool. Jupiter est à 4.35 unités astronomiques de la Terre (la distance de la Terre au Soleil est d’une unité astronomique) et nous regardons les lunes de Jupiter faire une ombre à la surface de Jupiter depuis notre observatoire).

We had dinner after they returned and Louise, Nuno, and Duarte had made hamburgers (tuna burger in my case) with real buns. I can honestly say that I do not miss Earth food with such good Martian cooks around. We watched the fruits of Flo’s labors and saw the mid mission documentary… AWESOME!!!!! If you get a chance you should watch it you really get a sense of how isolated we are and how important it is to have a strong team in future exploration.

On a dîné lorsqu’ils sont revenus et Louise, Duarte et Nuno avaient fait des hamburgers (hamburgers au thon pour moi) avec des pains faits maison. Je peux vraiment dire que ma nourriture terrienne ne me manque pas avec de tels cuisiniers martiens. On a regardé le fruit du travail acharné de Flo : la vidéo documentaire de la moitié de notre mission… GENIALE !!!! Si vous en avez l’occasion, vous devriez la regarder, vous vous rendrez compte à quel point on est isolé et à quel point c’est important d’avoir une équipe forte pour l’exploration spatiale dans le futur.

Afterwards I was exhausted and wanted to sleep, but dishes were calling, so Lucie and I washed up and I dragged myself to bed….. I bet you thought this would be the end of my day…. Nope, not a chance….

Après ça, j’étais épuisée et je voulais dormir mais la vaisselle m’appelait, donc Lucie et moi l’avons lavée et je me suis trainée jusqu’à mon lit… Je suis sûre que vous pensez que cela serait la fin de ma journée… Nope, absolument pas…

My first real break in the day, I could sleep or I could read another chapter of the Martian by Andy Weir. Yep time to be irresponsible and read another chapter. It is my second time through the book; I love it and hope I get to meet the author of what I consider to be one of the best space exploration books since Ben Bova’s Mars (I bet you can see the Martian theme that has incorporated itself into my life from an early age). Finally when my eyes would not stay open any longer it was time to rest… After all tomorrow is work day.

Ma première vraie pause de la journée. Je pouvais soit dormir soit lire un autre chapitre de “Seul sur Mars” de Andy Weir. Ouep, c’est le moment d’être déraisonnable et de lire un autre chapitre. C’est la deuxième fois que je lis ce livre ; je l’adore et j’espère rencontrer en personne l’auteur de ce que je considère être le meilleur livre sur l’exploration spatiale depuis “Mars” de Ben Bova (je suis sûre que vous discernez le thème de Mars qui m’a enveloppée depuis mon plus jeune âge). Finalement, lorsque mes yeux ne pouvaient plus rester ouverts, c’était le moment de s’arrêter… Après tout demain est une journée de travail.

Advertisements

2 thoughts on “Jour 8 / Day 8

    Lod said:
    February 3, 2015 at 10:54

    Bonjour Tiffany via Florence,
    merci d’avoir consacré votre article à une journée de repos = ménage = travail, c’est mon quotidien et accessoirement une grosse partie de ce qui me fait vivre.
    Qu’on ne dise pas que les hommes ne savent pas faire le ménage, “Dieu” les a doté des mêmes membres pour l’opérer.
    Question : Est-il plus intéressant de faire le ménage tous ensemble ou de le confier à une équipe qui le fait à tour de rôle ?

    Je suppose que tout le complexe est alimenté par une station recyclant et approvisionnant l’air. Je suppose aussi que la poussière est généré par vos sorties ?
    Je pose la question : Est-il possible pour un être humain de vivre sans la poussière ?
    Je suppose que oui, sinon je me demande à quoi nous servent cils, sourcils et “poils” dans le nez.
    En poussant un peu plus loin, supposons un instant que l’air soit filtré et qu’il n’y ai plus de poussières, nous perdrions cils, sourcils et “poils” dans le nez ( j’imagine après quelques siècles d’air filtré), ça vous donne une idée de ce à quoi peut ressembler l’homme martien du future 🙂
    Toute cette théorie s’effondre si on développe des activités terriennes sur Mars (je pense agricole, sylvicole, etc)

    “Louise et moi étions de ‘corvée’ pour préparer le petit-déjeuner du dimanche,” C’est un terme adopté par toute l’équipe ou c’est vraiment votre ressentie ?
    Non pas que je ne dis pas que pour moi, ça ne l’est pas non plus hein 😉

    Lod, communication en provenance de la Terre.

    Like

      martianchicken said:
      February 5, 2015 at 15:39

      Bonjour !
      I am very thrilled to see your interest in our day off. For me cleaning tends to be more interesting when done as a group with tasks divided. Then none of the crew feels taken advatage of or too overwhelmed. Oddly it can also be very social to clean together and gives the crew time to get to know one another.

      We do generate a lot of dust here at MDRS. The air is ambient air, and is not filtered or recycled, but comes from outside. In a real mission the air would need to be filtered, recycled, and even may need to be generated from resources found on the planet.

      Humans can live without dust, but this is most unlikely as we shed skin cells daily and these would then be in the air and on surfaces even if we could filter and prevent external dust from entering into the habitat. The evolutionary changes you discuss, such as losing eyebrows, would take a very long time to occur and tend to be very slow, but it may be possible that if we were in a dust free environment that some of the changes you discuss could occur.
      Thank you very much for your interest and I look forward to further questions and comments about our mission.
      Tiff

      Bonjour
      Je suis enchantée de voir l’intérêt que vous avez portéà notre journée de repos. Pour moi, le menage est plus intéressant lorsqu’il est fait en groupe, avec les tâches divisées entre chacun. Ainsi, aucun des membres d’équipage ne se sent exploité ou accablé de travail. Bizzarement cela peut aussi être très social de faire le ménage ensemble et donne du temps à l’équipe de se connaître les uns les autres.
      On génère effectivement beaucoup de poussière ici à MDRS. L’air est l’air ambiant de l’extérieur et n’est ni filtré ni recyclé. Dans une vraie mission, l’air aurait besoin d’être filtré, recyclé et même peut être produit à partir des ressources présentes sur la planète.
      Les humains peuvent vivre sans poussière mais c’est très improbable puisque nous perdons des cellules de peau tous les jours et celles-ci seraient ensuite dans l’air et sur les surfaces alentours même si nous pouvions filtrer l’air entrant et empêcher la poussière extérieur d’entrer dans la base. Les changements évolutionnaires que vous discutez, comme perdre les sourcils prendraient très longtemps à arriver et seraient très lents, mais il se pourrait que cela arrive dans un environment sans poussière.
      Merci beaucoup pour votre intérêt et j’attends avec impatience vos prochaines questions et commentaires à propose de notre mission.
      Tiff

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s